La direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) des ministères sociaux publie, dans la dernière livraison de ses “Cahiers de la Drees”, une étude sur l’impact redistributif de deux dispositifs destinés à faciliter l’accès aux soins des personnes à revenus modestes ou très modestes : la CMU complémentaire (CMU-C) et l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS). Le titre de l’étude ne laisse pas d’ambiguïté sur les conclusions : “La CMU-C et l’ACS réduisent les inégalités en soutenant le pouvoir d’achat des plus modestes”.

Source : Localtis