Suite aux conséquences du krash financier de 2008, comment a évolué l’attractivité des villes françaises ? Pour répondre à cette question, il faut distinguer la part de l’accroissement de l’emploi imputable à une spécialisation préexistante  et la part qui relève d’un effet propre à la ville.

Source : Population et avenir n°730, nov-déc 2016, p.4 à 8

> Disponible au centre de documentation