maisons étroitesLes différents tissus urbains (quartiers de maisons de villes, friches industrielles reconverties, bourgs ruraux…) contribuent à la qualification de la métropole. Certains présentent des potentiels d’évolution en termes d’adaptation à de nouvelles fonctions, d’optimisation foncière, ou encore de requalification.

Les orientations définies dans le SCOT ainsi que la révision du PLU en cours doivent pouvoir s’appuyer sur une connaissance détaillée de ces formes urbaines caractérisant et composant la métropole. Il est en effet nécessaire dans le cadre de la loi ALUR de mesurer les potentiels d’évolution des tissus urbains existants, notamment leur potentiel d’optimisation. C’est dans ce but que l’Agence a piloté, pour la MEL, la réalisation d’un « Atlas des tissus urbains ».

Cet outil utilise la puissance des systèmes d’information géographique (SIG) pour identifier, inventorier et cartographier les tissus urbains de la Métropole. L’Atlas s’appuie ainsi sur une méthodologie reproductible et transposable facilement sur d’autres Communautés de communes concernées par le SCOT. Fruit d’une collaboration de plusieurs mois entre l’Agence, la MEL, la DDTM et les bureaux d’études TANDEM+ et URBAN ECO, ce travail a permis d’étudier, dans un deuxième temps, les potentiels d’optimisation des tissus urbains, dont les résultats constituent l’une des bases de travail principales du nouveau PLU morphologique.

Synthèse - Atlas des tissus urbainsSynthèse : Atlas des tissus urbains de la métropole lilloise
Télécharger le document au format PDF
(23Mo)
ÉtudeAtlas des tissus urbains de Lille Métropole : Description des tissus : Atlas des tissus urbains de la métropole lilloise – Description des tissus
Télécharger le document au format PDF
(10Mo)