Dans les Hauts-de-France, la situation sociale est fortement dégradée. L’insertion sur le marché du travail est difficile, avec un chômage élevé et des difficultés particulières pour les jeunes. Les revenus perçus avant redistribution sont les plus faibles de France métropolitaine. La fragilité sociale s’est accentuée au cours des années 2000, en particulier dans la deuxième moitié de la décennie. Les territoires en difficulté sociale ont connu des trajectoires défavorables. Les effets sur les indicateurs sociaux sont parfois sensibles avant même la crise de 2008, comme dans le bassin minier. Par ailleurs, certains territoires peu denses ont connu une dégradation de leur situation sociale après la crise. Dans le sud de la région et autour des grandes agglomérations, la trajectoire a été plus favorable, accentuant ainsi les écarts déjà constatés entre territoires.

Source : Fragilité sociale dans les Hauts-de-France : la crise a renforcé les inégalités territoriales | Insee