Rendu public le 29 septembre, le rapport d’un groupe de travail sénatorial sur les infrastructures de transport appelle à donner la priorité à la maintenance et à la régénération des réseaux existants au cours des 15 ans à venir. Il préconise davantage de rigueur dans la sélection des nouveaux projets, en particulier pour les lignes ferroviaires à grande vitesse.

Source : Localtis