Le cadre de vie intervient dans la formation du prix d’un terrain à bâtir. Selon qu’il est attractif ou répulsif au voisinage d’un logement, les ménages sont prêts à payer un terrain plus ou moins cher. L’économie urbaine, théorique et appliquée, montre les mécanismes à l’oeuvre.

Source : La revue foncière n°15, janvier février 2017, p.10 à 14

> Disponible au centre de documentation