En France, les entreprises ou les groupes dispersés sur plusieurs sites de production ont un poids économique très important : en 2011, en incluant les filiales de groupes étrangers, ces structures emploient 56 % de la main-d’œuvre salariée du secteur marchand (hors agriculture et hors salariés des particuliers employeurs).

Source : L’infrastructure TGV est-elle un facteur de compétitivité pour les entreprises ? | Insee