La ville dense est souvent érigée en modèle de soutenabilité et de désirabilité notamment parce qu’elle limiterait nos déplacements, nos émissions de CO2 et qu’elle favoriserait le lien social. Dans le même temps, les théoriciens de l’« effet barbecue » ont montré qu’en prenant en compte les kilomètres parcourus pour les mobilités longues distances, les personnes habitant en dehors des villes avaient une mobilité totale équivalente à celles des habitants des villes-centres.

Source : MOBILITÉ VERTUEUSE : LES ATOUTS DE LA VILLE DENSE REMIS EN CAUSE ? | Forum Vies Mobiles – Préparer la transition mobilitaire