Politique de la ville : appui à la stratégie et mise en œuvre, développement économique et emploi des secteurs NPRU

Carte politique prioritaireDans le cadre de la prise de compétence politique de la ville de la MEL et de l’élaboration du protocole de préfiguration NPRU (nouveau programme de renouvellement urbain), l’Agence apporte son appui pour la construction du diagnostic métropolitain et l’approche typologique des secteurs d’étude PRU.

Ainsi, l’Agence apporte son expertise par :

  • la mise à disposition des ressources et données de l’Agence, et contribution à l’analyse, la synthèse et la communication des différents projets PRU en cours d’avancement, à l’échelle métropolitaine ;
  • de premières contributions à l’animation partenariale des réflexions autour du NPRU et à la sensibilisation des élus de la MEL (notamment à travers les «jeudis de l’agence»).

De plus, le développement économique et l’emploi sont les axes prioritaires d’action pour le Contrat de ville 2015-2020 en cohérence avec l’ensemble des politiques de développement de l’agglomération.

Forte de son appui à la MEL en matière de politique de la ville et de son expérience en animation de réseau du monde économique, en particulier via l’Observatoire partenarial de l’économie de Lille Métropole, l’Agence est apparue à la MEL comme un partenaire privilégié pour la définition de la stratégie économie et emploi du Contrat de ville. Ainsi, l’Agence réunit les acteurs porteurs d’actions et ceux présents sur les territoires afin de faire émerger des modes de faire « sur mesure », adaptés aux réalités des territoires et des habitants des quartiers prioritaires.

Habitat

L’habitat est une des composantes essentielles de la ville. Veiller à ce que les ménages de la métropole puissent se loger dans les meilleures conditions est une préoccupation permanente de la puissance publique et de la Métropole européenne de Lille en particulier.

Dans ce contexte, l’Agence effectue des analyses autour de ces questions et mobilise un large partenariat public et privé afin de proposer aux acteurs locaux du logement, un diagnostic actualisé leur permettant une prise de décision adaptée aux enjeux de moyen et long terme du territoire.

Dans le cadre du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), la Métropole Européenne de Lille a missionné l’Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole pour élaborer un bilan de la diversification de l’offre de logements dans les Projets de rénovation urbaine (PRU) de première génération de la métropole lilloise.

Il s’agit par cette étude-bilan de proposer une vision métropolitaine de ces programmes de diversification de l’offre de logements des sites métropolitains du NPRU et d’apporter des éléments de bilan permettant de contribuer à la définition et la mise en œuvre des futurs projets des quartiers concernés.

L’Agence conduit également un atelier d’étudiants, de l’Institut d’Aménagement et d’urbanisme de Lille Métropole, sur la qualité de l’habitat. Cet atelier a pour objectif de mettre à jour le guide « Qualité de l’habitat ». Ce guide, élaboré par l’Agence et la MEL en 2015, et basé sur une analyse d’opérations récentes d’habitat de la métropole lilloise, vise à promouvoir le bien-être des habitants au travers la qualité résidentielle.

Prévention de la délinquance et sécurité

police municipale

Dans le cadre de la prise de compétence d’animation des dispositifs locaux de prévention de la délinquance  par la Métropole Européenne de Lille et la mise en place d’un Conseil Métropolitain de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CMSPD) en mai 2016, l’Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole s’est vu confier la création et l’animation d’un Observatoire de prévention de la délinquance.

Après la réalisation d’un premier diagnostic de la délinquance pour l’installation du CMSPD, un groupe de travail a été mis en place afin de définir les missions de ce futur observatoire.

Il a pour objectif de :

  • recueillir, analyser  et diffuser auprès de l’ensemble des acteurs et partenaires, les données statistiques relatives à la délinquance ;
  • mettre en œuvre si besoin des études globales ou spécifiques sur les phénomènes de délinquance.

Ces données et ces analyses seront exploitées afin d’orienter les actions du CMSPD.

Démographie et vieillissement de la population

La population française connaît une forte accélération du vieillissement de sa population. En comparaison du territoire national ou des autres métropoles françaises, la métropole lilloise reste un territoire jeune. En 2012, 13% de sa population a 65 ans et plus, alors que cette proportion atteint déjà 17% au niveau national.

La croissance inéluctable du nombre de personnes âgées a et aura des conséquences importantes dans le domaine médico-social, dans le domaine de l’habitat, pour les services de proximité, les transports, l’économie locale… La prise en compte du vieillissement de la population dans la ville est un enjeu majeur pour la qualité de vie de demain ; elle impose de nouvelles approches et un décloisonnement des disciplines et des acteurs.

Afin de contribuer aux réflexions prospectives et propositions stratégiques et opérationnelles en faveur d’un habitat favorable au vieillissement portées au sein de la MEL, l’Agence participe à une démarche-étude partenariale avec l’INSEE et la  MEL. Elle encadre également un atelier d’étudiants de l’Institut d’Aménagement et d’urbanisme de Lille Métropole sur la question de la mobilité résidentielle des personnes âgées. Elle anime un espace « initiatives innovations vieillissement » qui réunit les partenaires publics, privés, mutuelles, chercheurs afin de repérer les réussites développés sur les territoires et de créer une dynamique d’anticipation aux questions du bien vieillir ensemble.

Santé

L’observation répond au besoin de connaître un territoire et de cibler ainsi l’action publique à impulser. La connaissance partagée de l’état de santé des populations, de l’offre et de l’accès aux soins, ou encore des disparités territoriales de santé, est primordiale pour le choix des actions et des publics à accompagner. C’est pourquoi l’Agence développe son observation de la santé, que ce soit à l’échelle infracommunale pour répondre aux besoins des territoires en politiques de la ville, ou à l’échelle supracommunale pour appréhender le lien entre santé et aménagement du territoire. Ce développement nécessite de nombreux partenariats avec les acteurs locaux : CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie), ARS (Agence Régionale de Santé), ORS (Observatoire Régional de la Santé), Département du Nord…
Portée par la nécessité de mieux prendre en compte les liens santé et facteurs environnementaux dans les futurs documents de planification, l’Agence se rapproche également de chercheurs universitaires. Un partenariat est notamment engagé avec le réseau SIGLES : Système d’Informations Géographiques Lien Environnement Santé.