Lutter contre le mal-logement et la ségrégation urbaine passe par une prise en compte de la spécificité des besoins de chaque territoire et, pour les zones tendues, un parc social plus accessible aux bas revenus.

Source : Les dossiers d’Alternatives HS n°5, janvier 2017, p.14 à 17

> Disponible au centre de documentation