A l’occasion de ses 30 ans, l’Agence vous invite à redécouvrir ses publications d’hier et d’aujourd’hui.

METROPOLISATION
Dynamiques de métropolisation,
hypothèses pour la métropole lilloise

Synthèse d’une étude menée par le Professeur Gachelin, les étudiants de l’ENVAR et l’Agence de développement et d’urbanisme de la métropole lilloise – 1992

En 1992, dans le cadre de l’élaboration du schéma directeur, l’Agence a mené une étude avec le professeur Charles Gachelin (géographe) et les étudiants de l’ENVAR (Europe eNvironnement Ville Aménagement Réseau ) sur les processus de métropolisation.
Est-il possible de découvrir comment une agglomération telle que celle de Lille peut déclencher une dynamique qui soit celle d’une métropole reconnue ?
En s’appuyant sur une méthode comparative de 11 agglomérations à des stades divers de métropolisation en Europe, aux Etats Unis et au Japon, cette étude a mis en évidence quels étaient les processus de métropolisation.

>> Téléchargez le document pdf (5Mo)

LILLE MÉTROPOLE
DANS TOUS SES ÉTATS
1990-2000

Arrêt sur image de la dynamique de métropolisation depuis 10 ans, à la veille de transformations dans les conditions de développement de la Communauté urbaine de Lille (lois Chevènement, Voynet).

Ce rapport édité en 2000 est un état des lieux de la dynamique de « métropolisation » engagée par Lille Métropole depuis 10 ans. Cette publication avait à l’époque deux objectifs :
– alimenter en partie les réflexions menées lors des 2èmes « Assises de la Métropole » (Mai 2000),
– construire des indicateurs permettant de mesurer les progrès accomplis par Lille Métropole dans sa stratégie de développement durable.

Le rapport est construit à partir d’une analyse en 4 temps :

  1. les dynamiques économiques (le cadre général, le profil économique, l’atout du territoire transfrontalier et régional) ;
  2. l’enjeu de la ressource humaine (les dynamiques démographiques, l’adéquation entre le marché du travail et le marché de l’emploi, les nouvelles formes d’organisation productive, les étudiants et l’université) ;
  3. l’émergence d’un nouveau mode de ville (les mutations de l’habitat, les dynamiques de l’immobilier d’activité, la qualité de vie de la protection du patrimoine au développement durable), la qualité urbaine et le rôle des espaces publics et de l’architecture, les transports) ;
  4. la construction d’une véritable métropole (la dynamique des grands projets, le renforcement des outils de développement).

>> Téléchargez le document pdf (35Mo)

30 ans de publications

Vous pourrez aussi aimer