En cette période caniculaire, l’Agence vous informe de la mise en ligne de la carte haute définition des îlots de chaleur urbains (ICU).

Parce que la ville est plus bétonnée, plus sombre, plus dense, plus motorisée, moins aérée, moins ventilée et moins végétale que la campagne, elle capte mieux et retient la chaleur.
Concernant la métropole lilloise, cela s’est traduit par une différence de près de 9 degrés Celsius entre les centres urbains denses et les villes périurbaines lors de la canicule de août 2016.

La carte haute définition des îlots de chaleur urbains, en libre consultation, met en évidence les points d’échauffements de la ville (en rouge) ainsi que les infrastructures vertes (vert foncé) pouvant représenter des îlots de fraîcheur.

Pour plus d’informations : gchautard@adu-lille-metropole.org

Cliquez sur les images pour accéder aux documents :

Îlots de chaleur urbains
Coup de chaud sur la ville !

Vous pourrez aussi aimer