La voie d'eau fédératrice de territoire

La perspective de la réalisation prochaine de la connexion fluviale à grand gabarit entre le Bassin de la Seine et celui de l’Escaut amène aujourd’hui à s’interroger sur la meilleure façon pour la Région et les territoires de saisir toutes les opportunités que peut offrir cette nouvelle infrastructure.
Le financement et la mise en chantier prochaine de 107 km d’une infrastructure nouvelle représentent un enjeu considérable pour lequel les collectivités se sont fortement mobilisées. Cependant, cette focalisation sur la réalisation du Canal Seine Nord Europe lui-même a un peu occulté le fait que, grâce à lui, c’est l’ensemble du réseau navigable de la Région Hauts-de-France qui acquiert une importance nouvelle pour le développement territorial.
Dans ce contexte, l’Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole a souhaité s’adjoindre les compétences de la chaire d’économie urbaine de l’ESSEC afin de mener une réflexion commune sur les conditions requises pour bénéficier au mieux des avantages apportés par cette nouvelle infrastructure. Une équipe d’enseignants et d’étudiants a ainsi entrepris de recueillir les avis d’un large éventail d’experts des transports, de la logistique ou du développement territorial, mais aussi de responsables des stratégies des différents territoires concernés, dans les Hauts-de-France et en Belgique proche.

>> Télécharger au format PDF (2 Mo)

La voie d’eau, fédératrice de territoires dans les Hauts-de-France

Vous pourrez aussi aimer