La Métropole Européenne de Lille (MEL) fait partie des 23 territoires retenus à l’échelle nationale en mars 2018 pour être territoire d’expérimentation de la mise en œuvre accélérée du plan gouvernemental pour le Logement d’abord. Cette politique vise à faciliter l’accès direct au logement des personnes sans domicile, ainsi qu’à faciliter l’accès et le maintien dans le logement, notamment via la prévention des expulsions locatives. La MEL, afin d’accompagner son plan d’intervention, a travaillé avec l’Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole pour mettre en place l’observation la plus complète possible de la situation du public auquel cette politique s’adresse. L’objectif est de rassembler des données quantitatives et qualitatives sur :

  • le nombre de personnes concernées, leurs profils, les problématiques qu’elles rencontrent,
  • les parcours et les mécanismes qui amènent les personnes à se retrouver sans logement ou en situation de vulnérabilité dans le logement. 

Pour compléter le travail d’observation initié par l’Agence en 2019, une approche sociologique a été réalisée en 2020, à travers des entretiens individuels avec ces personnes qui rencontrent ou ont rencontré des difficultés.

Découvrez les résultats de cette étude, ainsi que l’enregistrement de notre webconférence diffusée en live ce jeudi 5 novembre, dans laquelle Sylvain Mathieu, délégué interministériel pour l’hébergement et l’accès au logement (DIHAL) a présenté son regard sur la politique du Logement d’abord à l’épreuve des territoires.

Publication | Les personnes vulnérables vis-à-vis du logement

Vous pourrez aussi aimer