Atlas des tissus urbains de la métropole lilloise – Potentiel d’optimisation des tissus

mars 2017
Étude

Fabrique urbaine

Planification et aménagement > Foncier et immobilier
> SCOT / PLU

L’optimisation des tissus urbains existants

La mutation des tissus existants, qu’elle soit issue du renouvellement urbain ou de processus plus spontanés, interroge la notion de densification par rapport au contexte dans lequel cette mutation s’inscrit.

C’est dans cette perspective que le SCOT définit que les capacités de densification des tissus existants doivent s’inscrire dans le respect des caractéristiques de la morphologie urbaine, des qualités patrimoniales, environnementales ou encore paysagères des différentes typologies présentes dans la métropole.

Il existe de nombreuses façons de densifier et la présente étude s’intéresse à l’optimisation sous plusieurs formes. Différents mécanismes de densification sont déjà à l’œuvre, pour certains, depuis plus ou moins longtemps, et observables dans la métropole : extension « en marteau » des maisons de ville, ajout d’un niveau dans l’habitat individuel, division de maisons de ville en plusieurs logements, densification pavillonnaire de type « Bimby », etc. La densification ainsi mise en œuvre permet une optimisation et une adaptation du bâti à de nouveaux besoins et usages.

Retour
Restez informés

Ne manquez rien de notre actualité : publications, nouvelles cartographies, événements, etc.

Abonnez-vous à notre lettre d’informations

Je m’inscris