Cahier #2 : Le stationnement longitudinal

juin 2017
Étude

Fabrique urbaine > Espaces publics

Planification et aménagement > Mobilité

Aujourd’hui dans la métropole lilloise, les déplacements en voiture diminuent alors que parallèlement le nombre de véhicules par personne est en augmentation. Le stationnement de ces véhicules se reporte dans l’espace public métropolitain qui se retrouve de plus en plus saturé, d’autant qu’une voiture passe en moyenne 95% du temps stationnée. C’est pourquoi la Métropole Européenne de Lille (MEL) a inscrit cette thématique au cœur de la politique des déplacements définie par le PDU 2010-2020. Elle s’intègre dans une « logique commune de maîtrise de l’usage de la voiture et de reconquête de l’espace public » (PDU). Il s’agit d’améliorer le cadre de vie des habitants de la métropole lilloise, tout en favorisant un usage de la voiture compatible avec la politique de déplacements. La finalité est d’harmoniser les politiques communales et communautaires en développant une politique du stationnement partagée à l’échelle du territoire de la métropole lilloise.

Retour
Restez informés

Ne manquez rien de notre actualité : publications, nouvelles cartographies, événements, etc.

Abonnez-vous à notre lettre d’informations

Je m’inscris