L’Aperçu n°1 – L’Agence de demain

mars 2021
L'Aperçu

Agence

L’AGENCE DE DEMAIN
9 AMBITIONS AU SERVICE DU TERRITOIRE

L'Aperçu de... Francis Vercamer

Président de l’Agence

L’Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole n’a pas cessé d’évoluer et de se renouveler au cours de ses 30 années d’existence. Espace d’incubation de nouveaux projets, outil d’observation et d’animation territoriale, moteur de coopérations et de partenariats, mémoire du territoire et accélérateur de projets, outil d’ingénierie intégré et pérenne…

En tant que nouveau Président élu par le Conseil d’administration du 12 octobre 2020, j’ai engagé avec les administrateurs et avec l’ensemble des partenaires de l’Agence un nouveau projet stratégique pour répondre au mieux aux besoins, notamment dans la période de crise que nous vivons, et pour conforter les missions de l’Agence. L’Agence doit contribuer à identifier les impacts de cette crise sur le court terme mais également les mutations du territoire sur le temps long, avec un rôle majeur dans l’observation, la collecte et la gouvernance de la donnée.

L’Agence doit continuer d’être un lieu de ressources et de partage, un outil d’accompagnement pour les intercommunalités, les communes et les acteurs privés du territoire et un outil d’orientation des politiques publiques. Elle s’investit auprès de la Métropole Européenne de Lille, de la Communauté de communes Pévèle Carembault et du Syndicat mixte du SCOT de Lille Métropole à travers neuf ambitions, base de son nouvel engagement. Ce dernier est formalisé en 2021 par un programme de travail partenarial, co-construit avec les intercommunalités, la Région, l’État, les réseaux consulaires, les acteurs de l’aménagement, du développement économique et de l’action sociale et validé le 11 mars dernier par le Conseil d’Administration de l’Agence.

LE DOSSIER THÉMATIQUE

L’AGENCE DE DEMAIN
9 AMBITIONS AU SERVICE DU TERRITOIRE

UNE AGENCE AU SERVICE DU TERRITOIRE

La crise sanitaire que nous vivons et ses conséquences économiques, le défi climatique, la mondialisation engagée, le bien vivre ensemble, l’émergence de nouveaux acteurs, l’innovation citoyenne, les nouvelles pratiques et comportements, la nouvelle fabrique de la ville sont autant de changements qui ont incité à porter une réflexion sur les missions de l’Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole.

L’Agence doit répondre à de nouveaux enjeux, aux grandes mutations structurelles, aux héritages des décennies passées, aux attentes quotidiennes des usagers et aux bonnes pratiques initiées par des acteurs et / ou des partenaires potentiels. Elle s’engage pour les prochaines années auprès de la Métropole Européenne de Lille, la Communauté de communes Pévèle Carembault et le Syndicat mixte du SCOT à travers 3 conventions partenariales structurantes. Outil agile et partenarial, l’Agence enrichit constamment son expertise, en contribuant à des projets à l’échelle de grands territoires et en s’impliquant dans différents réseaux d’ingénierie : URBA 8, réseau régional des agences d’urbanisme des Hauts-de-France et de la FNAU (Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme). Cette implication dépasse d’ailleurs les frontières nationales puisque l’Agence contribue à une véritable dynamique transfrontalière aux côtés de la MEL.

DES ÉCHELLES ET DES THÉMATIQUES D’INTERVENTION MULTIPLES

Créée en 1990, l’Agence s’inscrit sur le temps long et participe à la connaissance et au suivi des évolutions du territoire.

L’Agence est une structure d’ingénierie à vocation partenariale dont les productions et travaux sont mutualisés et disponibles pour les partenaires et adhérents. Elle accompagne les mutations dans une logique multiscalaire, du quartier à l’échelle régionale afin de donner les éclairages à la bonne échelle. Elle intervient avec une approche globale en interrogeant les outils de l’urbanisme et de l’aménagement. Elle affirme un volet social et un volet économique dans ses approches pour répondre au mieux aux problématiques propres à la métropole lilloise. L’Agence est aussi en première ligne pour relever le défi de la data, la multiplication des sources et des données, et joue un rôle de tiers de confiance pour ses partenaires dans la collecte, la diffusion, la gouvernance et le traitement de la donnée.

L’EXPÉRIMENTATION ET LE DÉFI CONJONCTUREL

La temporalité des projets urbains et de la fabrique de la ville, l’écart et l’arbitrage que l’on doit gérer entre le temps long et le temps court, une dichotomie constatée entre le temps long des politiques publiques et le temps court des citoyens, interpellent l’action de l’Agence. Penser les agences comme des lieux de construction, des lieux d’expérimentation, de prototypage est un axe de notre réflexion. Cette approche « expérimentation » s’entend notamment dans un territoire métropolitain constamment en mouvement et, depuis 2020, mis à l’épreuve par une crise sans précédent qui fragilise des pans entiers de notre économie. L’Agence, en construisant en 2 mois un observatoire évolutif de la conjoncture et de la reprise économique, s’inscrit activement dans ce plan de relance et travaille aux côtés de la MEL et des territoires pour une vision à moyen et long terme afin d’orienter les politiques publiques et d’identifier les leviers d’action.

UN LIEU DE RESSOURCES ET DE PARTAGE PHYSIQUE ET DIGITAL

L’Agence se met à votre disposition pour vous informer, vous orienter, vous inspirer, vous accueillir, vous accompagner et construire avec vous. Elle se renforce comme centre de ressources et lieu de partage à la fois dans l’organisation des Rencontres de l’Agence, en mode numérique (webinaire…) et demain dans des lieux emblématiques de la métropole, animation de clubs, plateformes et living labs mais aussi dans la mise en œuvre de nouveaux formats et la mise en ligne dès le mois d’avril d’un nouveau site web ressources.

9 AMBITIONS

À l’issue d’un travail collaboratif et participatif associant salariés, partenaires, élus, techniciens, l’Agence s’est fixé 9 ambitions pour les prochaines années. Ces ambitions couvrent pour cinq d’entre elles les thématiques d’intervention, c’est à- dire, les champs d’actions publiques à couvrir ou les stratégies à accompagner : aménagement, attractivité, coopérations, bien-être des habitants… Pour les quatre autres, il s’agit de repenser nos modes de faire, une réflexion indissociable aux champs de l’action pour une association qui exerce de manière pérenne et partenariale sur le territoire : diffusion de nos travaux, rôle ressources, co-production, modalités d’observation et de prospective…

Retour
Restez informés

Ne manquez rien de notre actualité : publications, nouvelles cartographies, événements, etc.

Abonnez-vous à notre lettre d’informations

Je m’inscris