Les îlots de chaleur urbains

juin 2017
Étude

Bien-être et vivre ensemble > Environnement

Observation et prospective > Transitions

Depuis 1945, on observe, dans la métropole, une tendance à la baisse du nombre de jours de gel et un gain de journées caniculaires, soit respectivement -4 jours et +1,5 jours par décennie. En moyenne, la température augmente de 0,26°C par décennie à Lille (station Lille-Lesquin). Au regard de cette évolution, le nombre de journées caniculaires devrait s’accentuer y compris dans la métropole lilloise. Suivant cette anticipation de l’évolution du climat, la chaleur dans les villes devrait augmenter de façon plus importante qu’à la campagne. Il s’agit d’un phénomène spécifique du climat urbain connu sous le terme d’îlots de chaleur urbains (ICU). L’Agence a donc réalisé une étude se donnant pour objectif de vérifier la présence d’ICU dans la métropole, de réaliser un état des lieux cartographiques, de le mesurer, le caractériser à partir de l’occupation territoriale et d’aboutir à des préconisations d’adaptation.

Retour
Restez informés

Ne manquez rien de notre actualité : publications, nouvelles cartographies, événements, etc.

Abonnez-vous à notre lettre d’informations

Je m’inscris