Mobilités résidentielles et paupérisation

juin 2016
Étude

Bien-être et vivre ensemble > Habiter / Habitat
> Inégalités sociales

Observation et prospective

Cette étude, réalisée en 2015 dans le cadre de l’Observatoire des évolutions sociales et urbaines (OESU), a pour objectif de contribuer à la mise en place de politiques publiques adaptées permettant d’enrayer le phénomène de décrochage des quartiers de la politique de la ville à travers l’approfondissement des mécanismes en oeuvre. Ce travail fait suite à l’étude sur l’évolution de la répartition des revenus dans la métropole lilloise de 2001 à 2011 réalisée en 2014 par l’OESU, montrant dans ces quartiers, à la fois un appauvrissement marqué des populations et une mobilité résidentielle importante. L’objectif est de mesurer : la géographie des concentrations sociales des populations en difficultés ; la contribution des mobilités résidentielles à la paupérisation observée de certains secteurs de la métropole lilloise. Avec l’appui méthodologique de Yoan Miot, docteur en urbanisme et en aménagement de l’espace, maître de conférence à l’Université Paris-Est-Marne-la-Vallée.

Retour
Restez informés

Ne manquez rien de notre actualité : publications, nouvelles cartographies, événements, etc.

Abonnez-vous à notre lettre d’informations

Je m’inscris