Un habitant de la MEL sur 5 vit au sein d’un quartier prioritaire

mars 2018
Synthèse

Bien-être et vivre ensemble > Inégalités sociales

Observation et prospective

> Politique de la ville

L’Agence a collaboré au 73e numéro de l’Insee Analyses sur la thématique des quartiers en politique de la ville, notamment sur le constat qu’un habitant de la MEL sur cinq vit au sein d’un quartier prioritaire. Cela représente 19% de la population de la métropole, soit le taux le plus important parmi les métropoles de province. La MEL se distingue par la faible densité d’habitat au sein des QPV, liée à la structure de l’habitat, ainsi que par la présence de deux QPV massivement peuplés et très étendus. Les faibles revenus des habitants des QPV sont la conséquence de difficultés d’accès à l’emploi et à l’éducation.

Retour
Restez informés

Ne manquez rien de notre actualité : publications, nouvelles cartographies, événements, etc.

Abonnez-vous à notre lettre d’informations

Je m’inscris