L’Aperçu n°10 – Des promenades sensibles pour promouvoir un environnement adapté au vieillissement

février 2022
L'Aperçu

Bien-être et vivre ensemble > Habiter / Habitat

DES PROMENADES SENSIBLES pour promouvoir un environnement adapté au vieillissement

L'Aperçu de Françoise Lefevre

Retraitée et locataire d’un logement adapté

« J’habite un logement adapté Octave à Lambersart depuis décembre 2017. Avant je louais une petite maison en courée dans le quartier de Canteleu avec très peu de confort et des factures électriques de chauffage importantes. C’est la mairie qui m’a proposé ce logement Octave qui me convient fort bien.

J’ai été invitée à une promenade sensible le 26 novembre 2021 pour parcourir avec les responsables du projet le quartier tel que nous le vivons, ses commodités, les commerces, les chemins possibles. L’objectif était d’identifier les bonnes idées et aussi les imperfections, en particulier pour les personnes qui ont du mal à se déplacer. La forte pluie qui s’est invitée nous a contraint à revoir cette promenade autrement et nous avons été accueillis au café des parents juste à côté. Je retiens le cadre très convivial et l’excellent accueil de cette structure associative. Nous avons pu ainsi échanger librement avec les personnes de la MEL et de l’Agence.

Le logement est globalement bien conçu, nous étions avec mes voisins d’accord sur ce point en précisant qu’il faut porter une attention particulière à l’isolation phonique.

L’accompagnement assuré par Féron Vrau est un point important car il nous assure une sécurité de pensée. Si un jour nous avons besoin de quelque chose, on a une interlocutrice. C’est essentiel. On sait aussi que nous pouvons contacter le CCAS. On a le choix. On parle des personnes âgées et de l’intergénérationnel ! Mais je vois bien auprès de mes voisins plus âgés ce qu’ils veulent. C’est être dans la vie, dans un environnement propre respecté de tous et dans le calme.

Les promenades sensibles c’est une belle initiative pour donner notre expérience mais on pourrait aussi être associés en toute logique au début du projet ?

Je vous fais une confidence. Je vais quitter Lambersart prochainement pour m’installer à Nantes et me rapprocher de ma sœur. J’ai cherché un habitat adapté du même style qu’Octave. Si ça vous intéresse je vous donnerai le nom de l’association. »

LE DOSSIER THÉMATIQUE

DES PROMENADES SENSIBLES pour promouvoir un environnement adapté au vieillissement

L’Agence a initié une démarche prospective et partenariale « Initiatives, Innovation & Vieillissement » qui associe des acteurs publics et privés, issus des mondes de l’habitat et du médico-social. Cette démarche s’inspirant de l’esprit et la méthode living lab a pour finalité le développement d’un “habiter” adapté dans la métropole lilloise. Il en résulte une dynamique de co-production et des projets communs qui alimentent les travaux et réflexions des partenaires, chacun dans son champ de compétences.

LA CO-CONSTRUCTION D’UN RÉFÉRENTIEL SUR L’ENVIRONNEMENT DES OPÉRATIONS D’HABITAT ADAPTÉ

Dans un contexte de nécessaire adaptation des territoires au phénomène de vieillissement de la population, les acteurs s’engagent et œuvrent pour le développement de solutions d’habitat adapté.
Si les logements doivent être adaptés aux besoins des personnes, l’environnement des habitants doit également être (re)pensé afin de favoriser les conditions du bien vieillir. Il s’agit en outre de prendre en compte les usages et les usagers dans le processus d’élaboration des projets.
C’est dans cette perspective qu’a émergé l’idée d’élaborer des promenades sensibles avec des habitants des opérations d’habitat accompagné, les Octave. Initialement prévues dans le cadre de l’évaluation du programme Octave pilotée par la MEL (juillet 2020-avril 2021), elles ont dû être reportées eu égard au contexte sanitaire. Elles se sont finalement déroulées en novembre 2021.

Ces promenades permettent de compléter la démarche évaluative. En outre, elles soutiennent de manière plus générale les réflexions sur les critères et les leviers pour un environnement adapté au vieillissement dans la perspective de futurs projets. Les promenades et le processus de co-production qui en découle permettront in fine de consolider un référentiel qui pourra contribuer à la mise en œuvre de la politique de la MEL en faveur du bien vieillir au moment où celle-ci finalise son troisième Programme local de l’Habitat. 

L’EXPÉRIMENTATION D’UNE APPROCHE SENSIBLE PAR LE BIAIS D’UNE PROMENADE EN GROUPE

La promenade sensible s’avère très adaptée pour faire appel à l’expertise d’usage des habitants, notamment dans la perspective d’une évaluation de leur environnement. Le principe est simple. Animée sous forme de focus-group en marchant, la promenade propose une déambulation dans les parties communes, aux abords immédiats de l’opération et dans le quartier. Le choix de l’itinéraire est défini par les habitants sur la base de leurs habitudes et leurs pratiques.

Promenade sensible de Lille © ADULM

À partir des expériences et ressentis personnels, il s’agit de construire une vision collective. Les témoignages des habitants sont analysés au prisme d’une grille de lecture pour appréhender de quelle manière leur environnement est perçu et vécu en termes de qualité, d’accessibilité et de sécurité. Cela permet plus particulièrement d’identifier quels en sont les leviers et les freins.

La méthodologie de ces promenades a été élaborée avec la MEL, Féron-Vrau, l’association qui assure le service d’accompagnement auprès des habitants de ces opérations Octave et le laboratoire de recherche HADEPAS (Handicap, Autonomie et Développement de la Participation Sociale). D’autres partenaires de la démarche Initiatives Innovation & Vieillissement se sont également mobilisés pour contribuer à son animation (Béguinage & Compagnie, CARSAT Hauts de France, LMH, Malakoff Humanis, Vilogia).

CE QUE L’ON EN RETIRE ? LES PREMIERS ENSEIGNEMENTS…

L’environnement, un élément-clé pour la qualité de l’habiter

Si une grande importance est accordée de manière générale aux questions d’hygiène et de sécurité, la proximité des services et commerces est un facteur-clé pour se sentir autonome et bien dans son quartier. « C’est ce qu’il faut, des logements près des commerces avec tout à proximité. »

L’intérêt de l’expertise d’usage pour appréhender les questions de mobilité

Les expériences des habitants, et les freins et leviers à la mobilité qu’elles révèlent, permettent de constater certains écarts entre les aménagements tels qu’ils sont pensés et la réalité des usages au quotidien. À titre d’exemples, les petits ressauts au sol au niveau des portes vécus comme un frein pour les personnes à mobilité réduite alors qu’elles sont aux normes, ou l’accès secondaire d’un des bâtiments pour lesquels les portes sont lourdes et pas adaptées contrairement à celles de l’accès principal, alors qu’il est fréquemment utilisé par les personnes.

La promenade comme espace de dialogue

L’apport du point de vue du bailleur social, de même que de compétences en termes d’aménagements et/ou de mobilité, ont permis par ailleurs aux habitants de mieux comprendre les contraintes et les attentes de l’ensemble des parties prenantes d’un projet. La promenade permet de « revisiter » ensemble le quartier.

Une dynamique de co-production à poursuivre

L’objectif est aujourd’hui de poursuivre la dynamique enclenchée. L’organisation d’un atelier de travail associant les habitants et les partenaires mobilisés par les promenades a pour finalité de partager et approfondir les analyses en consolidation d’éléments pour un référentiel.

LE DESSIN DU MOIS

Planche de synthèse élaborée à partir des travaux menés dans le cadre
de la démarche Initiatives Innovation & Vieillissement

Retour
Restez informés

Ne manquez rien de notre actualité : publications, nouvelles cartographies, événements, etc.

Abonnez-vous à notre lettre d’informations

Je m’inscris